La collecte de l’eau de pluie, c’est une stratégie on ne peut plus simple : les précipitations, qui s’écoulent le long de zones de captage – généralement une toiture – sont collectées, filtrées ensuite, puis finalement stockées dans une cuve ou une citerne. Cette réserve d’eau nouvellement constituée peut être utilisée, notamment, pour les sanitaires et la buanderie, l’arrosage de la pelouse, du jardin ou du potager, le lavage de la voiture, etc.

Le nec plus ultra avec cette solution de recyclage, c’est qu’à l’exception d’un nettoyage périodique, non seulement nous ne perdons rien de notre confort, mais le coût d’installation d’un dispositif de récupération adapté ne casse pas non plus la tirelire !

Les avantages

  • Des factures doublement moins chères

L’eau de pluie ne coûte rien, alors pourquoi passer à côté ? En plus d’être rentable et offrant une eau de qualité, un système de collecte des eaux de pluie, nous l’avons vu plus haut, impacte favorablement l’écosystème. Un foyer qui, en conséquence, ne dépend plus de l’assainissement collectif pour se fournir en eau traitée économise chaque mois une somme non négligeable.

  • Un grand plus écologique

Rappelons-le : les avantages écologiques de la collecte de l’eau de pluie sont considérables. Dans la majeure partie des cas, l’eau de pluie qui s’écoule est collectée à la manière des eaux usées (petit cycle de l’eau [1]), faute d’être récupérée et traitée séparément.

C’est là que la pose d’un dispositif de récupération fait sens : il permet de désengorger efficacement les stations d’épuration chargée de l’assainissement. Souvent surchargées en cas d’averse, elles déversent annuellement dans la nature une eau qui n’aura pas pu être traitée adéquatement et dont la charge en polluants est encore trop importante.

Un système au service des villes

Grâce à un dispositif de récupération installé à même la toiture et capable de retenir de grands volumes d’eau, la charge importante d’eaux pluviales, communes aux régions les plus à risque, peut être sensiblement amortie, prévenant ainsi l’érosion des sols comme les inondations urbaines.

Un outil contre la canicule

À la différence des régions les plus touchées par les pluies, celles qui en reçoivent le moins bénéficient largement de la mise en place d’un dispositif de collecte. La récupération de l’eau de pluie permet d’atténuer les effets souvent dévastateurs des sécheresses estivales. Essentiellement exempte de produits chimiques nocifs, cette eau peut être utilisée à des fins d’irrigation.

[1] http://www.services.eaufrance.fr/gestion/services/eau-nature-et-domestique/petit-cycle#

Articles Similaires