L’EAU, UNE RESSOURCE PRECIEUSE

Comment fonctionne le cycle de l’eau sur la Riviera ?

Gestes anodins de la vie quotidienne, prendre une douche ou tirer la chasse d’eau sont rendus possibles par tout un processus en amont de pompage, de traitement et d’acheminement de l’eau.

L’eau de tous les jours a un coût !

Prelevement Eau

1.

L’eau est prélevée dans le milieu naturel (nappes souterraines, lacs et retenues de barrages, ruisseaux, rivières ou fleuves)

Potabilisation Eau

2.

L’eau est potabilisée (filtration et désinfection)

Stockage Eau

3.

L’eau est stockée

Distribution Eau

4.

L’eau est distribuée

Pourquoi économiser l’eau ?

Parce qu’il s’agit de répondre aux besoins du présent sans compromettre la possibilité pour les générations à venir à satisfaire les leurs. Augmentation de population, agriculture, industrie : les besoins en eau potable peuvent très vite dépasser la capacité des ressources.

Le renouvellement des milieux aquatiques et des nappes souterraines prend un temps parfois considérable. S’inscrire aujourd’hui dans la durabilité demande une gestion équilibrée des ressources en eau. Il convient de sauvegarder l’accès à une eau de qualité, tout en garantissant parallèlement la bonne préservation de l’écosystème.

Chez O’Propre, nous avons à cœur d’offrir une alternative écologique à nos clients.

Le gaspillage d’eau dans le Sud de la France

Avec près de 143 litres par jour et par Français en moyenne, le constat est autrement plus alarmant pour les résidents des Alpes-Maritimes et du Var qui, selon la Fédération Professionnelle des Entreprises de l’Eau, en consommeraient plus du double : 324 litres !

93 % de cette utilisation journalière concerne les eaux ménagères (lessive, vaisselle, hygiène corporelle et entretien de l’habitat) et les eaux-vannes (sanitaires). Seuls les 7 % restants sont réellement consommés, boissons et préparations des repas confondus.

Le raccordement au tout-à-l’égout sur la Côte d’Azur

Alors que l’alimentation en eau potable d’un foyer a un coût, l’assainissement des eaux usées (ménagères et vannes), lui aussi, implique tout un procédé onéreux :

  1. L’eau est collectée (le tout-à-l’égout).
  2. L’eau est épurée dans une station de traitement.
  3. L’eau est rejetée en milieu naturel.

Face à une demande croissante en eau, d’inévitables conséquences s’ensuivent : prélèvements excessifs, rejets polluants, atteintes à la biodiversité, etc.

Récupération de l’eau de pluie en région PACA

Ruisselant sur des surfaces imperméables (toitures et bitume), l’eau de pluie vient souvent grossir le volume d’eaux usées collectées, jusqu’à excéder les capacités des stations d’épuration. Non traitée, l’eau est rejetée telle quelle dans la nature.

Récupérée séparément, cependant, l’eau de pluie non seulement désengorge le réseau d’assainissement, mais préserve l’écosystème, et à moindre coût, qui plus est !

Protéger l’eau et préserver nos ressources, c’est l’affaire de tous !

Nous contactez