Eau potable et non potable dans le 06 : quelle différence ?

Hérité du latin classique « potare », l’adjectif français potable signifie originellement : « boire ». En France, c’est aux communes et groupements de collectivités territoriales qu’il revient d’assurer la qualité de cette eau buvable comme de veiller à la bonne mise à disposition des foyers d’une eau propre à la consommation.

août 23, 2021

Potable ou non potable : telle est la question !

À la différence d’une eau salubre – traitée chimiquement et dont les procédés contrôlés de collection, d’entreposage et d’acheminement auront écarté les risques de contamination -, une eau dont la charge microbique est jugée délétère, qu’elle contienne ou non d’autres agents contaminants et pathogènes, ne peut pas être consommée sans risques.

Cuve Opropre Eau Potable Et Non Potable3

Définition juridique d’une eau potable

Cuve Opropre Eau Potable Et Non Potable

L’eau des Alpes-Maritimes et du Var est, comme pour le reste du territoire, tenue pour potable à condition de répondre aux exigences exposées dans les articles R1321.1 à 1321.5 du code de la santé publique , dont voici un extrait : 

R1321.2 :

Les eaux destinées à la consommation humaine doivent, dans les conditions prévues à la présente section :

  • ne pas contenir un nombre ou une concentration de micro-organismes, de parasites ou de toutes autres substances constituant un danger potentiel pour la santé des personnes ;
  • être conformes aux limites de qualité, portant sur des paramètres microbiologiques et chimiques

Manquer à la réglementation n’expose pas seulement à de sérieux problèmes de santé publique, mais risque de coûter cher aux entreprises de traitement des eaux.

Recycler l’eau non potable : un tournant écologique en PACA

L’eau potable a un coût, presque aussi lourd économiquement qu’environnementalement. L’utilisation excessive et la demande renouvelée d’eau potable exercent une pression toujours plus importante sur les ressources naturelles encore à disposition.

En réponse à cet état de fait, la réutilisation des eaux ménagères comme la récupération de l’eau de pluie peuvent toutes deux peser dans la balance.

Les différents types d’eau non potable

Si l’eau non potable ne peut pas être consommée – nous l’avons vu plus haut -, il n’en manque pas moins qu’une fois traitée, elle peut tout à fait resservir aux sanitaires, à la buanderie et au jardin, par exemple. 

Outre les eaux ménagères, il existe d’autres sources d’eaux usées, parmi lesquelles :

  • Les eaux recyclées, dont les impuretés ont été éliminées après traitement en vue de leur réutilisation.
  • Les eaux de pluie qui, une fois filtrées, peuvent être stockées et employées à différentes tâches.
Cuve Opropre Eau Potable Et Non Potable2
Cuve Opropre Eau Potable Et Non Potable6

Comment récupérer l’eau de pluie ?

La récupération de l’eau de pluie est un geste écologique qui permet la collecte, l’entreposage, la purification et la réutilisation des précipitations s’écoulant sur revêtements imperméables, comme les toitures ou les routes goudronnées.

En plus d’aider à réduire considérablement le coût de traitement des services des eaux, déployé à large échelle dans les Alpes-Maritimes, un pareil dispositif de récupération permettrait la réduction notable du ruissellement et des inondations.

Récupération d’eau de pluie à domicile

Un dispositif de récupération d’eau de pluie s’articule généralement de la sorte :

  1. La gouttière, qui se termine par une crapaudine antidéchets.
  2. Le tuyau de descente, qui conduit l’eau de la gouttière au filtre à eau.
  3. Le filtre, qui débarrasse l’eau de pluie de ses polluants.
  4. La cuve ou citerne, qui entrepose l’eau prête à l’usage.

Cuve de récupération d’eau de pluie : un plus écologique

Atout majeur à la sauvegarde des ressources naturelles en eau potable, de nombreux avantages liés à la pose d’un système de récupération des eaux de pluie à domicile viennent en plus s’ajouter à l’aspect strictement écologique, entre autres :

  • Le système est relativement simple à mettre en place, son installation abordable et son utilisation intuitive.
  • Les économies réalisées sur les factures d’eau et d’énergie sont importantes.
  • Le dispositif prévient à la fois l’érosion des sols et la contamination des cours d’eau dus au ruissellement, tout en donnant le temps requis aux infiltrations de pénétrer le sous-sol et renouveler les nappes phréatiques.

Pour bien anticiper les problèmes écologiques de demain, pourquoi ne feriez-vous pas vous aussi appel à un spécialiste du métier ? Chez Cuve O’Propre, nous avons à cœur de contribuer à une transition énergétique douce, mais nous avons plus encore le souci de promouvoir des dispositifs de récupération des eaux de pluie respectueux de l’environnement et adaptés à vos besoins. Alors, n’hésitez pas à nous joindre!

Cuve Recuperation Eau Pluie

Articles Similaires

L’eau et l’écologie, retours sur la COP26

L’eau et l’écologie, retours sur la COP26

Retours sur la COP26 et la place de l'eau dans le débatJusqu'à présent, le débat sur le programme "net zéro" des entreprises et des gouvernements a surtout porté sur les objectifs en matière d'émissions de gaz à effet de serre. Connu également sous le nom de...

Réduire sa consommation d’eau, c’est facile !

Réduire sa consommation d’eau, c’est facile !

Comment réduire sa consommation journalière d’eau au Canton de Fayence ?Si, selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, chaque Français consomme en moyenne près de 143 litres d’eau par jour, il n’y a pourtant rien là de bien étonnant : on la...

Réduire sa consommation d’eau, c’est facile !

Réduire sa consommation d’eau, c’est facile !

Comment réduire sa consommation journalière d’eau au Canton de Fayence ?Si, selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, chaque Français consomme en moyenne près de 143 litres d’eau par jour, il n’y a pourtant rien là de bien étonnant : on la...